Qu’est-ce que la thanatopraxie?

La thanatopraxie est un soin d’hygiène et de conservation du corps apporté à un défunt. Il a pour but de donner une dernière belle image de l’être cher et de donner plus de temps à la famille pour se recueillir.

La thanatopraxie appelée aussi l’embaumement, l’art de conservation ou le soin d’hygiène et de présentation, comporte deux manipulations majeures. L‘injection d’un liquide aseptisant et conservateur dans tout le système vasculaire artériel et veineux et la ponction thoracique et abdominale des liquides biologiques. Par osmose, le liquide conservateur, injecté par voie artérielle, pénètre dans les cellules et retarde la dégradation de celles-ci.

Un soin, accompagné d’un travail de maquillage léger et discret, est un moyen temporaire de conserver un corps dans les meilleures conditions jusqu’aux obsèques et permet à la famille de se recueillir sans craintes de dégradations.

L’histoire de l’embaumement moderne, France culture, 5.12.2017


Pourquoi faire appel à Thanatorium?

Les soins aux défunts tels que je les réalise, sont de haute qualité et vont au-delà d’une simple toilette mortuaire. La pratique de la thanatopraxie requiert en effet des connaissances théoriques et techniques spécifiques.

Dans le but de bien présenter un défunt à sa famille, toutes les ressources sont mobilisées. A la fin d’un soin, je peux faire intervenir un.e coiffeur.se ou un.e barbier si nécessaire.

La couleur ou la texture de la peau peuvent changer suite à une maladie. A la suite d’un accident, il arrive qu’un soin de reconstruction soit nécessaire. Dans tous les cas, une présentation doit être proposée car toutes les familles doivent pouvoir voir leur proche, qu’elles que soient les causes du décès.

Certains pays imposent les soins de thanatopraxie pour le rapatriement. Voici une liste non exhaustive des pays qui exigent des soins d’embaumement:

J’interviens à la demande des familles ou celle des pompes funèbres. Les soins peuvent se faire au lieu de décès, à domicile, dans les EMS, dans les morgues des hôpitaux ou dans les locaux des pompes funèbres.


Les tarifs?

Les tarifs peuvent varier en fonction du lieu dans lequel je me déplace mais ils ne dépendent pas de la complexité du soin ni du temps dont j’ai besoin pour présenter le défunt à la famille.
 


La thanatopractrice

Image

Myriame Marti est née en 1979.

Après un apprentissage de commerce dans une banque elle entreprend des études en Sciences Sociales à l’Université de Lausanne. C’est dans le cadre d’un cours d’anthropologie qu’elle a son premier contact avec le domaine funéraire. Dans le but de comparer les différents types de rites funéraires pratiqués dans le monde avec ceux pratiqués en Suisse, Myriame Marti poussera les portes de plusieurs pompes funèbres de Lausanne. Très marquée par cette expérience, elle cherchera à y faire un stage après ses études et c’est aux Pompes Funèbres Officielles de la Ville de Lausanne, qu’elle réalise son habileté et attrait pour les soins apportés aux défunts et l’accompagnement des familles en deuil. Engagée ensuite en tant qu’auxiliaire en parallèle de sa profession d’enseignante, elle y apprendra les bases du métier d’entrepreneuse de pompes funèbres.

En 2016 elle quitte l’enseignement et crée en tant qu’indépendante, les Services Funéraires Marti. Elle décide ensuite, en 2017, de se spécialiser dans la thanatopraxie en se formant à Genève auprès de Camille Béguin et en Allemagne à la VDT Deutsche Einbalsamierer e.V. où elle obtient son diplôme de thanatopractrice reconnu en Suisse, en Europe et internationalement. En 2018, elle crée THANATORIUM. Myriame Marti obtient en 2019 le Brevet fédéral d’entrepreneuse de pompes funèbres et intègre ainsi THANATORIUM comme membre de l’ASSF.

En 2020, elle devient formatrice de la nouvelle formation romande d’entrepreneur de pompes funèbres ainsi que de celle de “préparateur funéraire” dispensée par le Centre Universitaire de Médecine Légale à Lausanne.

Vous pouvez retrouver Myriame sur LinkedIn.


Témoignages

Diane Pellet, Romainmotier

Lors du décès de ma mère, j’ai fait appel à Thanatorium. J’ai été très touchée par l’approche chaleureuse et respectueuse de Myriame, ainsi que par la qualité de la préparation, ceci jusque dans de fins détails-on y est très sensible dans ces moments. Un soin apporté avec beaucoup d’attention et de bienveillance. Toute ma gratitude.

Laura Proietti, Directrice des Pompes Funèbres Proietti

Ma Chère Myriame,

Ma confiance et ma considération indéniables en ton égard, proviennent de ton respect de ce monde « funèbre », qui peut paraître parfois lugubre pour le commun des mortels mais, qui par ta précision et tes soins ainsi que ton éthique de travail, devient enrichissant et bienveillant. Ce professionnalisme correspond parfaitement aux valeurs et à la philosophie que, comme tu le sais, j’impose dans mon entreprise.

Tu joues un rôle crucial dans l’étape si importante du dernier au revoir et lors de situations particulièrement délicates que nous avons déjà partagées, telles que, morts violentes ou risques accrus de l’altération physique et rapide du défunt, tu as toujours répondu à nos sollicitations de manière rapide et fiable et grâce à toi, nous atteignons des résultats indiscutables, confirmés et appréciés également des familles endeuillées.

Ton excellent travail contribue à la réussite de notre succès en te joignant à nos objectifs ; la consolation et l’apaisement des proches, en leur proposant une dernière image douce et digne de leur cher disparu (et n’oublions pas ô combien ce souvenir peut impacter le processus de deuil).

Ce sont des collaborateurs comme toi, qui permettent avec le temps et beaucoup d’implication, de changer les aprioris affectants notre métier. Merci donc, de nous offrir et partager tes compétences à chaque fois que nous faisons appel à toi pour tes très bons services.

Vincent Varlet, médecin légiste

En tant que Responsable du Swiss Human Institute of Forensic Taphonomy (SHIFT) du Centre Universitaire Romand de Médecine Légale (CURML), je développe des activités de formations en soins funéraires pour les collaborateurs des pompes funèbres.

Je me suis adjoint dès 2020 les compétences de Myriame Marti, thanatopraticienne agréée, en tant que formatrice pratique pour la qualité de ses interventions, la pédagogie et le professionnalisme dont elle fait preuve auprès des collaborateurs funéraires.

Je suis extrêmement satisfait par cette collaboration et recommande chaleureusement ses services.

Silvia Munoz, Psychologue FSP, certifiée en psychologie d’urgence

En tant que psychologue d’urgence je suis confrontée à la mort constamment. Il s’agit plutôt d’une mort subite, violente et qui, par son côté soudain plonge les proches dans un désarroi terrible. Une partie de notre travail consiste alors à les soutenir afin de traverser l’immobilité du choc et à les amener à réaliser que la personne est réellement décédée.

Cette étape passe presque toujours par la confrontation au corps du défunt.  Hôpital, morgue ou lieu même du décès, la vision douloureuse et même partielle du corps de la personne est cependant importante pour démarrer le processus de deuil. Occasionnellement  nous les accompagnons mais la plupart du temps notre place est à l’extérieur de cette intimité. Systématiquement nous encourageons ce passage et il n’est pas rare que nous rencontrions des résistances initiales qui cèdent par la suite. Les personnes sont toujours soulagées après avoir fait la démarche. Rappelons qu’autrefois les morts restaient à la maison plusieurs jours et les visites se succédaient auprès de lui pour un adieu. La mort faisait partie de la vie et la douleur de la perte était partagée par la communauté.

Les enfants aussi quel que soit leur âge, devraient pouvoir dire au revoir à la personne décédée. Ce moment doit cependant être soigneusement préparé par les adulte qui vont les accompagner. Ces derniers décrivent à l’enfant de manière factuelle comment se présente la personne, son aspect, l’odeur voire la texture de sa peau s’ils souhaitent la toucher. Contrairement à l’idée reçue un enfant est tout à fait capable de traverser cette étape, sa curiosité naturelle le soutient et il vous sera reconnaissant de l’avoir emmené voir son proche plus tard dans sa vie.

Et même dans le cas particulier des morts périnatales, j’ai remarqué que toutes les mères qui ont pu avoir du temps avec leur bébé mort, le tenir dans leurs bras, lui parler avant de se séparer de lui vont pouvoir mieux avancer au travers du chemin de deuil. Le fait même de garder des souvenirs, des photos, ses empreintes, une mèche… toute trace du corps est important pour la suite. De même, l’honorer, lui donner un nom, une sépulture quelle qu’elle soit et l’inscrire dans l’histoire familiale sont autant d’étapes fondamentales pour éviter que la perte de l’enfant ne hante parents et famille. Heureusement que depuis quelques années,  les hôpitaux et les accompagnants dans ce domaine sont sensibles et reconnaissent l’importance de ces étapes et par conséquent vont encourager, faciliter et favoriser le contact avec l’enfant avant de le séparer de ses parents.


Partenaires

La photographie funéraire, pratique ancienne réintroduite par la photographe Virginie Rebetez.

Raffaella Bassotto et son équipe de coiffeur.se.s expérimenté.e.s interviennent en cas de besoin spécifiques de coiffures ou taille de barbe.

Deuil’S est une association à but non lucratif qui regroupe des professionnel.le.s romand.e.s qui travaillent autour du deuil.

La Société d’études thanatologiques favorise la mise en réseau des personnes qui sont intéressées par la thanatologie et qui proviennent d’horizons différents. Elle tisse également des liens entre individus, institutions, groupes et associations qui travaillent sur la mort en Suisse et à l’étranger. La SET cherche ainsi à diffuser des savoirs qui restent solidement ancrés dans des pratiques et des expériences concrètes.
 


Médias

Hautes fréquences, RSR, 13 juin 2021. Laurence Villoz a tendu le micro à Myriame Marti pour parler de l’aspect sacré de la thanatopraxie. L’anthropologue Marc-Antoine Berthod complète et enrichi les réflexions par son analyse.

Myriame Marti est l’invitée de Pauline Vrolixs dans Premier Rendez-vous, RSR, 26 janvier 2021.

Corps mort - Une dernière Beauté. Bastien Confino suit Myriame Marti dans un soins de thanatopraxie à une défunte pour l’émission Vacarme de la RSR, 17 février 2020.

Pour l’émission Ici la Suisse de la RSR, Virginie Gerhard a suivi Myriame Marti dans un soin de thanatopraxie, 28 octobre 2019.

Myriame Marti parle du métier de thanatopractrice dans Brise Glace un podcast du Temps, 24 octobre 2019.

Interview de Myriame Marti dans l’émission Forum, Radio Suisse Romande, 17 octobre 2018.